samedi 1 juin 2013

Interview des Saints Sauverais

Fred autour du monde

Voici quelques éléments de réponses suite au message posté ces derniers jours sur le blog par la classe de Saint Sauveur.

"Les saints sauverais sont de retour avec leurs questions ! Nous avons encore quelques questions sur ton tour du monde et ton retour en France."


  • Es-tu resté en contact avec "tes amis du monde" ?
    Oui, j'envoie des emails régulièrement aux contacts rencontrés l'année dernière. Certains ne répondent pas mais j'ai le plaisir de communiquer encore en anglais ou de revoir des français. Sympa de se croiser de nouveau sur Paris après s'être rencontrés à l'autre bout du monde :)
     
  • As tu trouvé le temps long loin de tes proches ?
    Non, ça s'est bien passé. Je pense que les contacts réguliers par emails et skype (vidéo) avec la famille ont atténué le ressenti d'éloignement. Et puis si je ne voyais pas ma famille, je rencontrais du monde tous les jours, il y avait tout de même du contact.
     
  • Aurais-tu aimé rester dans un pays en particulier ?
    Tous ont leur charme, mais je pense que la nature, les grands espaces et la diversité des paysages de la Nouvelle-Zélande associés au mode de vie occidentale aurait pu être un très bon point de chute !
     
  • As-tu emprunté des moyens de transports insolites ?
    Le vélo, le scooter, le train ou la voiture sont des transports communs à chez nous. Mais j'ai effectivement pu tester des nouveautés telles que le Tuc-Tuc (moto taxi à trois roues) et l'éléphant en Thaïlande, le road-train (camion) en Australie, le cheval au Chili et en Argentine, le quad en Nouvelle-Zélande. Les bus au Népal furent aussi une expérience insolite : lorsqu'il n'y a plus de places assises, les gens restent debout dans l'allée pendant des heures, collés les uns aux autres et quand vraiment l'habitacle principal du bus est plein (y compris autour du chauffeur), les gens montent sur le toit !
     
  • Dans quel pays as-tu le mieux mangé ?
    En Asie en général, la nourriture est saine, à base de riz, avec légumes, poisson ou viande et pas chère ! Pour un budget plus important, l'Argentine reste le pays le plus gastronomique, spécialement pour sa viande et son vin.
     
  • As-tu souffert de la chaleur ou du froid dans certains pays ?
    Il a fait très froid dans l'Himalaya lors du trek au Népal. -10°C dans la chambre et jusqu'à -30°C au passage de Thorong La pass (5416 mètres d'altitude). La chaleur en Asie et en Indonésie était supportable. Agréable lorsque l'on a la mer à proximité, mais mieux vaut fuir les grandes villes où la sensation d'étouffement est accentuée par les immeubles et la circulation, rendant difficiles les visites et les nuits réparatrices !
     
  • Referais-tu un tour du monde ? est-ce en projet ?
    Oui sans doute, si vous me sponsorisez :) Le voyage et l'aventure sont source de belles rencontres et sont très enrichissants. Je recommande un petit exil à toutes et tous, notamment en Asie et en Indonésie où les cultures sont vraiment différentes de chez nous et permettent de nous remettre en question sur notre mode de vie, consommation, ... Je planifie un nouveau continent au mois de septembre. En effet, je pars un mois au Bénin (Afrique) pour une mission humanitaire et former des jeunes à Internet (création de pages web).
     
  • Le retour en France a-t-il été un choc ?
    Non, pas tant que ça. Je m'y étais bien préparé. Pour beaucoup le retour est difficile après un an à l'étranger, surtout en quittant l'hémisphère sud par 28°C et arriver en France sous les nuages gris par seulement 5°C !
     
  • Étais-tu fatigué ?
    Non, ça va, je n'ai pas ressenti de décalage horaire. Cependant il est bon de souligner qu'un an de voyage n'est pas synonyme d'un an de vacances : c'est plutôt épuisant de courir partout, de s'organiser, de se débrouiller face aux tâches quotidiennes (manger, se déplacer, visiter, se faire comprendre, communiquer, ...). Il y a une fatigue physique et mentale omniprésente que l'on oublie paradoxalement dans le feu de l'action.
     
  • Comment as-tu fait pour te "ré-habituer" à la vie en France ? Cela prend-il du temps ?
    En fait j'ai tout de suite repris mes repères à la maison, et j'ai eu cette sensation étrange de n'être parti que depuis deux semaines. A l'inverse, c'est en regardant dehors, en traversant mon village et en découvrant de nouveau la région que cela m'a paru plus dépaysant !
    L'inactivité est très mauvaise après un an de suractivité ! Mieux vaut avoir des projets dans la tête. Je me suis très vite occupé avec mon auto-entreprise, le vélo, la musique, les visites et weekends, le tri des photos, projet vidéo, la préparation de la projection / exposition photo...
    Je ne me lève plus dans l'optique de voir de nouvelles choses, rencontrer de nouvelles personnes et cultures. Désormais, je connais mon environnement, les villages et villes alentours, il y a peu de surprise. Il faut admettre le retour à la réalité, une page se tourne du jour au lendemain : fin de l'aventure !
     
  • Etais-tu perdu dans les horaires ?
    Non mais je garde les horaires d'Argentine et Nouvelle-Zélande en mémoire sur mon ordinateur pour penser à ceux que j'ai rencontrés et qui sont restés là-bas :)
     
  • Y a-t-il des choses qui t'ont perturbées lors de ton retour en France ?
    Ma chambre était pleine d'objets, je retrouvais un lit, un bureau... j'ai pu poser mon sac plus de trois jours ! J'ai alors repensé à cette expérience avec les Hmong, ethnie montagnarde au nord du Vietnam, lorsque je suis resté chez l'habitant. Ce peuple qui vit reculé dans des maisons en bois de trois pièces avec pour cuisine et équipement électro un simple feu de bois au ras le sol, pour salle à manger et meubles une simple table ronde en plastique et un poster au mur, privé d'électricité, d'eau courante... Je m'étais demandé si je pouvais vivre aussi simplement que cette population ; sûrement mais pas ici en France où le système est bien trop compliqué et où la technologie, la consommation et l'administratif a envahi les foyers. Savons-nous encore prendre le temps ? vivre avec les plaisirs simples, s'entraider, ... ?
    Illustration concrète avec mes habits : j'ai porté les mêmes habits que mon tour du monde pendant trois semaines à mon retour. Il y avait bien trop d'habits en ouvrant l'armoire, trop d'objets et d'équipements dans la chambre après un an de sac à dos !
     

"Nous avons également quelques questions sur ton nouveau projet qui nous a impressionné !"

  • Pourquoi faire le tour de France en vélo ?
    Un défi, une envie de repartir sur les routes, de découvrir mon pays, de me surpasser !
     
  • Pourquoi repartir aussi vite ?
    Il est difficile de prendre autant de congés (deux mois) lorsque l'on travaille et lorsque l'on est installé avec une famille.
    "Fais de ta vie un rêve, d'un rêve une réalité". J'ai bien l'intention de profiter de ma vie, de réaliser mes projets tant qu'il m'est possible de le faire avec ma condition physique, ma bonne santé (je touche du bois). C'est une chance et nous ne savons pas de quoi sera fait demain : il faut PROFITER !
     
  • Où vas-tu dormir pendant ton voyage ?
    Je ne sais pas. Autant l'année dernière les auberges étaient mon principal logis, cette fois-ci je pars avec ma tente 2" et nous verrons bien où l'aventure m'emmènera.
     
  • Ton vélo et tes affaires sont-ils déjà prêts ?
    Oui, il ne reste qu'à mettre toutes mes affaires dans les sacoches, les sacoches sur le vélo et hop ! pédale bonhomme :)
     
  • Est-ce que tu t'es entraîné ?
    Pas vraiment ahahah ! J'ai pris beaucoup de plaisir à retrouver les chemins en VTT depuis mon retour mais je n'ai pas beaucoup fait de fond, à part une sortie d'une centaine de kilomètres. La première semaine risque donc d'être un peu difficile mais le mental compte beaucoup dans ces épreuves. Comme dit un ami, "tout est psychologique" !
     
  • As-tu un sponsor ?
    Non, je n'ai pas cherché à officialiser mon tour et à monter un dossier de sponsoring. Cependant j'ai reçu l'aide d'amis pour mener à bien mon départ. A moi de ne pas les décevoir à présent !
     
  • Ta famille va-t-elle te rejoindre pendant ton voyage, comme elle a pu le faire pendant ton tour du monde ?
    J'ignore où je serai et à quelle date, mais j'espère croiser des copains et de la famille sur le parcours.
     
  • Qu'emmènes tu dans ton sac ?
    Voir les équipements »
     
  • Quelles régions vas-tu traverser ? Pourquoi as-tu choisi ces régions ?
    42 départements et 16 régions dont la Basse-Normandie, la Haute-Normandie, la Picardie, le Nord-Pas-de-Calais, la Champagne Ardenne, la Lorraine, l'Alsace, la Franche Comté, le Rhône-Alpes, la Provence-Alpes Cote d'Azur, le Languedoc-Roussillon, les Midi-Pyrénées, l'Aquitaine, le Poitou-Charentes, les Pays de la Loire et la Bretagne.
    Si vous regardez une carte de France, je traverse toutes les régions et départements au plus près des côtes et frontières pour faire un vrai tour de France.
     
  • Pars-tu avec quelqu'un ?
    Non, je pars seul, ça ne me dérange pas.
    J'aime être à pied ou à vélo, avec de la musique, du soleil, au milieu de paysages sympathiques... ça c'est mon "dada" ! Pour le soleil je croise les doigts.
     
  • Combien de temps va durer ton tour de France ?
    Je me donne 2 mois maximum (59 jours) pour parcourir presque 5000 km, soit 85 km en moyenne par jour. J'espère rouler entre 100 et 150 km par jour pour profiter de journées de repos et anticiper la rudesse des montagnes.
     
  • Quel vélo vas-tu prendre ?
    Mon bon vieux vélo "Sunnshine". Avec un équipement tout neuf, il devrait m'emmener jusqu'au bout du monde mais je ne lui en demande pas tant :)
     

"Nous te souhaitons BON VOYAGE ! Merci de nous faire voyager et rêver !"

Merci pour votre message et vos questions toujours aussi pertinentes. Je regrette de ne pas avoir eu le temps et de disponibilités pour monter vous voir après mon retour en mars. Je vous souhaite à tous une bonne fin d'année scolaire avant de partir en vacances pour deux mois (assez pour faire un tour de France ? ahah). Bonne continuation et bonne entrée au collège pour les plus grands.

J'espère que mes aventures vous donnent goût au voyage et vous motivent à travailler à l'école ! Bon courage et peut-être à bientôt sur les routes du monde !

Entretien avec la classe des CM2 de l'Ecole Primaire Publique J. Maignan de Saint Sauveur le Vicomte

Lire les autres échanges avec la classe de Saint-Sauveur le Vicomte »

1 commentaire:

christelle a dit…

Merci Fred pour ta disponibilité. Les enfants auront beaucoup appris en suivant tes aventures. Ceci fut l'occasion de riches discussions, de débats sur certains fondamentaux. Je suis sûre qu'ils garderont très longtemps le souvenir d'avoir vu un gars partant faire un tour du monde avec un sac á dos. Ce que tu as réalisé est un réel exploit pour eux, tu es un peu leur Indiana Jones...:-)
Encore merci de nous avoir fait partager cette belle aventure. Nous te souhaitons de belles rencontres sur les routes de notre beau pays. Bon courage et à trés bientôt

Enregistrer un commentaire